Ma première visite de Maison & Objets à Paris a eu lieu sur un week-end de septembre. Par où commencer ? Impossible de parler de tout tellement c’est vaste. Je n’ai même pas réussi à faire l’intégralité des halles malgré mes huit heures à trotter sur le site.

Ma première visite de Maison & Objets à Paris a eu lieu sur un week-end de septembre. Par où commencer ? Impossible de parler de tout tellement c’est vaste. Je n’ai même pas réussi à faire l’intégralité des halles malgré mes huit heures à trotter sur le site.

Quelques thématiques se sont détachées pour cette édition. Le parcours Work !, repenser les espaces de travail, ambiance plus fluide, conviviale, comme à la maison. J’ai vu quelques espaces mais j’ai moyennement adhéré. Ou peut-être que je n’étais pas réceptive car moins interpellée tellement la frontière entre le monde du chez-soi et du travail tend à se confondre. Ce qui n’est pas un mal, à mon sens.

La thématique du développement durable était aussi à l’honneur. Du mobilier, des objets issus du développement durable. Oui, c’est présent. On est loin d’une majorité, à mon avis, mais effectivement dès qu’une marque produit en écoresponsable, c’est mis en avant sur le stand et ils ont raison.

Pour la suite, je marche au coup de cœur, voici quelques enseignes qui ont retenu mon attention :

L’une d’entre elles, c’est les luminaires Good&Mojo. On est en plein dans le sustainable. Tous les matériaux sont naturels comme le liège, la pâte à papier recyclée, les copeaux de bois, le lin, le bambou. J’aime beaucoup cet esprit décomplexé de la marque que j’ai cotoyé sur le stand. Basée aux Pays-Bas, la firme reverse pour chaque lampe achetée un don à la fondation WakaWaka, à vocation humanitaire.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé l’approche de Yellowpop, cette enseigne anglaise qui utilise des néons LED pour animer nos murs tout blanc. C’est fun, c’est coloré et ça fait du bien visuellement. Entièrement personnalisable, la créativité n’a pas de frontière chez eux. Une touche lumineuse qui peut aisément se faire une place dans n’importe quelle pièce de son intérieur, bureau ou commerce.

Les Gambettes, que c’est sympa ! J’ai été touchée par cette simplicité du mobilier et ce look rétro issu des fameux meubles en Formica des années 50. Remis au goût du jour, pimpupisé  par des imprimés et des couleurs tendances, cette marque française propose des meubles de qualité déclinés aussi pour les enfants. Bien connue en France, j’adorerai relooker un intérieur ou un établissement avec ces collections design.